Thaïlande

Orages sur Udon

Tout comme Hat Yai (voir « Hat Yai, morne ville » dans Mousson d’été), Udon Thani n’est pas une ville qui brille par ses charmes. Quasi capitale de Isaan, elle était surtout connue pour ses prostituées. Il faut dire que durant la guerre du Vietnam, c’était une base aérienne américaine, l’endroit où, comme à Pattaya, les G.I.’s venaient se reposer, boire de la bière et prendre un peu de plaisir charnel pour dire les choses poliment. Bref, tant de jeunes hommes frustrés a forcément attiré une foule de jeunes femmes rêvant de quitter les pauvres contrées rurales du nord-est de la Thaïlande. Autant le dire, 50 ans après la défaite des Américains face à Oncle Ho (qui vécut ici, on peut même visiter sa maison !), l’Isaan est toujours le premier fournisseur local du vaste marché de la prostitution…

La première fois que je suis venu ici il y 7 ou 8 ans, marcher le long de l’avenue principale avait été une expérience troublante. Tous les dix pas, une offre de service. Et même pas déguisée en masssage. Non non, directement  « boum boum, sir ?  ». Plutôt désagréable. Bon, c’est clair que deux farangs seuls, ça attise un peu les convoitises. Nous nous sommes enfuis par le premier train pour Bangkok… 

Ce qu’il en est aujourd’hui, je ne pourrais le dire. Les deux formidables orages vespéraux qui nous sont tombés dessus depuis notre arrivée n’ont pas été très favorables à la balade. À moins d’avoir une barque. Et si nous sommes ici, c’est avant tout pour rendre visite à Sutatip, juge à la cour régionale d’Udon et néanmoins amie. Bien que travaillant aujourd’hui (le 15 août n’est pas férié, contrairement au 14, jour de la fête des mères), Sutatip nous a fait la délicate surprise de nous offrir une voiture avec chauffeur, histoire d’aller visiter les environs.

Car, si la ville est assez inintéressante, la campagne est très jolie. Bien sûr, il faut aimer les rizières mais ponctuées de palmiers à sucre, d’îlots de forêt et de belles maisons en bois, elles sont loin d’être monotones. Khun Dong, notre chauffeur, nous emmène d’abord voir un temple dans la forêt. Wat Ban Tat a été fondé par un milliardaire qui a donné sa fortune à la Thaïlande avant de revêtir la robe safran. Très simple, le temple est en bois. Tout autour, outre les bâtiments des bonzes, des petites maisons rustiques sont éparpillées sous les arbres. S’il n’y avait ces p… de coqs en fond sonore permanent, l’endroit serait un vrai paradis ! 

À quelque distance se trouve le mausolée du fondateur des lieux. Un temple, en fait, mais dans un style d’architecture contemporaine que je n’ai vu nulle part ailleurs en Thaïlande. Un peu comme si le Corbusier avait fait escale à Udon. 

Mais le plus intéressant n’était pas là. Il fallait faire 60 kilomètres vers l’est pour découvrir Ban Chiang. Le village en lui-même est plutôt joli. Il est surtout célèbre pour abriter un des sites majeurs du Néolithique… Rien que ça ! Un village de potiers et de cultivateurs de riz, pratiquant l’art de la fonte du bronze avant même, dit-on, que d’autres y pensent ailleurs dans le monde. Et leurs céramiques, aux sublimes décors rouges sur fond chamois, quelle beauté ! Évidemment, ce sont surtout des tombes qui ont été fouillées. Sépultures toutes simples ou corps enfouis sous des amoncellements de poteries, il y en avait des dizaines, comme le montre un des spectaculaire sites de fouille, conservé in situ dans la cour d’un temple. Il en reste sûrement bien plus sous les jardins, qui dorment là depuis 5 600 ans. Inutile de les réveiller pour le moment, nous en savons déjà assez sur eux…

Le musée qui montre tout ça est particulièrement agréable. Juste ce qu’il faut de céramiques pour ne pas avoir la nausée, des explications claires, et de belles restitutions. Franchement, s’il fallait une raison de venir à Udon, ce serait pour Ban Chiang. Et si le village se développait un peu, à la manière de Sukhothaï, on y passerait sûrement deux petites journées à se la couler douce en rêvant au milieu des rizières à ces potiers, traçant des spirales d’ocre rouge sur des vases ventrus. 

Publicités

Exprimez vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s